ATH + FLUIDAP = HYD&AU FLUID – parution FLUIDES & TRANSMISSIONS

C’est officiel depuis le début de cette année. ATH et Fluidap, deux filiales d’HYD&AU, fusionnent pour donner naissance à la société HYD&AU FLUID SAS. Désormais bien campé sur ses deux jambes « hydraulique » et « automation », le groupe demeure plus que jamais fidèle à sa stratégie d’offre globale en mécatronique. Et reste à l’affût de toutes les opportunités de croissance, tant organique qu’externe !

 

haf-parution-fluidesettransmissions2

 

Même positionnement, même métier, même stratégie, mêmes valeurs… Il était logique que les deux filiales hydrauliques du groupe HYD&AU finissent par se rapprocher. Dès la reprise de FLUIDAP il y a trois ans, les dirigeants du groupe HYD&AU avaient d’ailleurs à l’esprit sa fusion avec ATH dans le cadre d’une offre hydraulique renforcée combinant forte valeur ajoutée, prestations de services et partenariats avec des fabricants de tout premier rang.

« Nous avons mis à profit les deux dernières années pour bien appréhender la pleine mesure du périmètre de FLUIDAP et intégrer cette société au sein du groupe. A fin 2015, tout était en ordre sur les plans juridique, social, industriel et commercial, pour une fusion avec ATH. »

David COUILLANDEAU, président du groupe HYD&AU

 

Négoce, systèmes et services

Officialisée en interne au tout début de cette année dans le cadre d’une cérémonie ayant rassemblé l’ensemble des collaborateurs d’HYD&AU FLUID, le rapprochement entre ATH et FLUIDAP donne naissance à la société HYD&AU FLUID SAS. Riche de 180 collaborateurs, cette dernière réalise un volume d’affaires d’environ 35 millions d’euros harmonieusement réparti entre le négoce de composants hydrauliques via des partenariats avec les grands noms de la profession (Parker Hannifin, Eaton Hydraulics, Pall, Hydac, Danfoss… pour n’en citer que quelques-uns), la conception et la réalisation de systèmes hydrauliques complets destinés tant à l’industrie qu’au secteur mobile et la prestation de services tels que réparation de composants, analyse d’huile, dépannage sur sites, maintenance, tuyautage ou formation…

« La réalisation de systèmes se renforce régulièrement dans le cadre de cet ensemble, même si la répartition des activités peut varier en fonction de nos différentes zones d’intervention géographiques. »

David COUILLANDEAU

Implantée sur l’ensemble du territoire français au travers d’une quinzaine de sites, HYD&AU FLUID est en effet organisée en quatre grands « clusters » baptisés respectivement Seine, Rhin, Rhône et Garonne. Le président d’HYD&AU prend soin de préciser que cette opération de rapprochement s’inscrit dans une stratégie à moyen et long termes et ne fait que formaliser et officialiser une organisation qui existait déjà peu ou prou dans les faits :

« Nous sommes dans la continuité. FLUIDAP était déjà parfaitement intégrée dans le groupe et le rapprochement avec ATH ne se traduit par aucune modification de nos différents sites. La création d’HYD&AU FLUID permet de donner davantage de lisibilité à l’ensemble, de matérialiser sa force et ses capacités et d’affirmer la position du groupe sur le marché national via ses implantations commerciales et techniques. »

David COUILLANDEAU

 

Offre globale en mécatronique

De fait, HYD&AU reste fidèle à sa volonté de proposer une offre globale en mécatronique. Aux côtés de la division Hydraulique, le groupe entend continuer de renforcer sa division Automation qui emploie plus de 110 personnes et recouvre les sociétés VERAFLEX (vérins mécano-soudés), SAMELEC (armoires électriques et automatismes) et AR TECHMAN (machines spéciales, robots).

Au même titre que son alter ego « hydraulique », la division Automation d’HYD&AU demeure ouverte à toutes possibilités de croissance organique ou externe. C’est ainsi qu’en 2015, la société DECRIL, spécialiste des chaines porte-câbles implanté en région lyonnaise, est venue renforcer cet ensemble en lui apportant « un produit technique et à forte valeur ajoutée ». Par ailleurs, l’ouverture début 2016 d’une nouvelle agence SAMELEC à proximité de Lyon a donné lieu à l’embauche de deux nouveaux collaborateurs. Une deuxième agence est prévue en région parisienne, tandis que d’autres implantations devraient suivre sur le territoire français.

HYD&AU entend également mettre à profit sa force de frappe pour développer fortement sa présence à l’international. Outre une présence au Maroc et au Luxembourg, héritée de FLUIDAP, ainsi que le développement d’un courant d’affaires avec l’Inde via un VIE, le groupe cible notamment le marché des Emirats arabes. Une mission a ainsi été dépêchée à Dubaï qui a débouché sur l’installation d’un chargé d’affaires HYD&AU FLUID pour la prospection du marché en coopération avec le partenaire industriel 3C Métal. D’autres actions devraient suivre dans un proche avenir. L’objectif est clair : faire passer la part du chiffre d’affaires réalisé à l’exportation de 4 % actuellement à 30 à 40% à l’horizon 2020 !